23 juin 2022

Les partenaires se penchent sur l’état de situation de la gare de Mont-Laurier

Les partenaires se penchent sur l’état de situation de la gare de Mont-Laurier


Mont-Laurier, le 22 juin 2022 – À la suite de la réalisation d’un carnet de santé à la gare de Mont-Laurier par la firme C2V Architecture, firme spécialisée notamment en réfection d’enveloppe et en restauration d’immeubles historiques et patrimoniaux, la MRC d’Antoine-Labelle (MRCAL), la Maison Lyse-Beauchamp, la Ville de Mont-Laurier et la Corporation du parc linéaire le P’tit Train du Nord forment un comité de travail, afin de se pencher sur un plan d’action à privilégier quant à l’avenir de l’infrastructure.

Alors qu’en 2021 une première étude structurale et géotechnique réalisée par la firme d’ingénierie JOKINEN démontrait que les fondations nécessitaient des travaux de réhabilitation, la MRCAL a souhaité connaitre les différentes pistes de solutions quant à cette situation, tout en procédant au carnet de santé du bâtiment. Ainsi, elle a récemment mandaté la firme C2V Architecture pour la réalisation d’un carnet de santé pour l’infrastructure, à la suite de l’obtention d’une aide financière de 60% du coût de projet, soit près de 6 000$, dans le cadre du Programme d’aide financière à la restauration patrimoniale.

Le carnet de santé a permis d’abord de connaitre l’état du bâtiment et ensuite soulever les éventuels travaux et l’entretien à réaliser sur celui-ci. Le carnet de la gare a, en revanche, confirmé que la structure du bâtiment devra faire l’objet de travaux majeurs, notamment au niveau de la structure.

À la lumière de ces études, le statu quo n’est pas une option pour assurer la pérennité de ce lieu. Ainsi, la MRCAL se rallie à la Maison Lyse-Beauchamp, à la Ville de Mont-Laurier et à la Corporation du parc linéaire le P’tit Train du Nord pour la création d’un comité de travail. Ce comité permettra d’entamer des réflexions quant à la situation, explorer les scénarios possibles et définir les priorités d’actions. Des démarches approfondies sont à prévoir, afin d’être en mesure de prendre les meilleures décisions possibles, tant au niveau de la conservation, du patrimoine, du maintien des activités, de la sécurité et du financement. Le carnet de santé représentait donc l’étape préalable avant d’entamer quelconques travaux à l’infrastructure.

La sécurité des employés et des usagers est assurément une priorité pour la MRCAL. Le rapport mentionne que les activités de restauration et d’accueil à la gare peuvent être maintenues dans la mesure où une surveillance de la fondation est effectuée. C’est pourquoi, la MRCAL a rapidement agit et que le conseil de la MRCAL a octroyé, lors de sa séance du 21 juin dernier, un contrat à la firme WSP à la hauteur de 17 310 $ pour du monitoring à la gare, et ce, pour une durée de 22 semaines. Ce monitoring permettra une surveillance accrue de l’état de la structure et permettra également le maintien sécuritaire des activités actuelles à la gare de Mont-Laurier, notamment le Café de la Gare tenu par la Maison Lyse-Beauchamp. Actif depuis 2015, c’est grâce à cet organisme ayant comme mission la réinsertion sociale des personnes vivant sur le territoire de la MRCAL qu’il est possible de dynamiser le site de la gare et de le rendre accessible à la population par une offre de restauration. Les citoyens.ennes sont donc invités.es à poursuivre leur visite au Café de la Gare et, du même coup, encourager la vocation sociale de l’organisme.

Rappelons que dans les dernières années, la MRCAL a travaillé sur un projet d’aménagement d’un pôle touristique et communautaire à la gare de Mont-Laurier, ayant pour objectif de mettre en valeur ce lieu symbolique, augmenter l’affluence touristique et renforcer le dynamisme communautaire du lieu. La MRCAL tient à rassurer que ces efforts de revitalisation de la gare demeurent un objectif pour la suite des actions qui pourraient être envisagées. Les élus et le comité de travail souhaitent arrimer les prochaines décisions avec les enlignements initiaux, soit de rendre le lieu attractif et fréquenté, en plus de demeurer accessible et accueillant pour la population et les autobus du P’tit Train du Nord qui transportent des usagers du parc linéaire quotidiennement jusqu’à la gare.

Implication citoyenne
Dans les prochains mois, suivant l’évolution du dossier et des actions déterminées par le comité, les citoyens.nes pourraient être interpellés.es. La MRCAL souhaitera assurément avoir le pouls de la population et faire appel à l’intelligence collective de la communauté. L’organisation invite la population du territoire à rester à l’affût du dossier.

Retour aux nouvelles
Municipalité de Ferme-Neuve - Logo officiel